Faire une demande de validation des acquis de l'expérience (VAE)

Dernière mise à jour de cette page le 19-06-2015

La validation des acquis de l'expérience (VAE) est un dispositif permettant d’évaluer et de reconnaître une grande diversité de compétences acquises tout au long de la vie dans différents contextes, comme l’éducation, le travail et les loisirs, afin :

  • d'accéder à des titres ou diplômes requis pour entrer dans un cursus de formation ;
  • de raccourcir son parcours de formation ;
  • d’obtenir en totalité ou en partie un certificat, un diplôme ou un titre.

En ce sens, la VAE permet aux personnes intéressées de ne plus avoir besoin de suivre des formations menant à des compétences qu’elles possèdent déjà. Dans le cadre de la formation tout au long de la vie, la VAE constitue une voie d’accès supplémentaire aux brevets, diplômes ou certificats au même titre que la formation initiale traditionnelle, l’apprentissage et la formation continue.

Toutes les activités professionnelles et extra professionnelles peuvent faire l’objet d’une validation, à condition en principe d’avoir fait des apprentissages durant au moins 3 ans (soit 5.000 heures) et d’être en rapport avec le brevet, diplôme ou certificat visé.

Formulaires / Services en ligne

Effectuez votre démarche :

Personnes concernées

Toute personne, quel que soit son âge, sa nationalité, son niveau d’études ou son statut, peut engager une procédure de VAE, à condition en principe de justifier d’une durée minimale d’activité, en rapport direct avec la finalité de la certification visée.

Conditions préalables

Les acquis qui peuvent donner lieu à une VAE concernent l’ensemble des acquis, issus d’une activité salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan, etc.) ou bénévole (syndicale, associative), exercée en continu ou non. Cette activité doit être en lien direct avec la certification demandée.

Coûts

Une demande de validation des acquis de l'expérience s'accompagne du paiement d'un droit de timbre de 25 euros.

Modalités pratiques

Définition de la validation des acquis de l’expérience (VAE)

La validation des acquis de l'expérience (VAE) permet à toute personne de faire valider les acquis de son expérience en vue d’une qualification professionnelle. Ces acquis peuvent résulter d'apprentissages formels, non formels et informels en rapport avec le certificat, le diplôme ou le brevet pour lequel la demande est déposée.

Plus précisément, la VAE sert à justifier tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour :

  • les études universitaires à l’Université du Luxembourg et pour les formations d’enseignement supérieur qui mènent à l’obtention du brevet de technicien supérieur (BTS) ;
  • les certificats et diplômes de l'enseignement secondaire technique (EST) et le brevet de maîtrise ;
  • les diplômes des cours du soir délivrés par le Luxembourg Lifelong Learning Center (LLLC) après la réussite de 6, voire de 7 modules, constituant un profil professionnel.

Elle atteste donc les progrès réalisés grâce à :

  • l'apprentissage formel : l’apprentissage dispensé dans un contexte organisé et structuré en établissement d’enseignement / de formation ou sur le lieu du travail, et explicitement désigné comme apprentissage en termes d’objectifs, de temps ou de ressources ;
  • l'apprentissage non formel : l’apprentissage intégré dans des activités planifiées non explicitement désignées comme activités d’apprentissage en termes d’objectifs, de temps ou de ressources, mais contenant une part importante d’apprentissage ;
  • l'apprentissage informel : l’apprentissage découlant des activités de la vie quotidienne liées au travail, à la famille ou aux loisirs. Il n’est ni organisé ni structuré en termes d’objectifs, de temps ou de ressources.

La VAE peut être totale ou partielle. La valeur du brevet, diplôme ou certificat obtenu par la VAE est la même que celle obtenue dans le cadre de la formation traditionnelle. La VAE permet également d’accéder à une formation sans remplir les conditions requises.

Organismes et diplômes visés

Ministère de l’Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse : Enseignement secondaire technique / brevet de maîtrise

Les adultes, y compris ceux disposant d’un faible niveau de formation initiale, ont la possibilité de postuler à une validation de l’expérience acquise durant leurs activités professionnelles dans un secteur précis. Peuvent faire l’objet d’une validation des acquis les certificats et diplômes de l'enseignement secondaire technique et le brevet de maîtrise, à savoir :

  • le certificat de capacité professionnelle (CCP) ;
  • le diplôme d'aptitude professionnelle (DAP) ;
  • le diplôme de technicien (DT) ;
  • le diplôme de fin d'études secondaires techniques ;
  • le brevet de maîtrise de l'artisanat.

Les intéressés justifiant d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans, en rapport avec le diplôme souhaité, peuvent introduire leur demande auprès du ministère de l’Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse.

Pour savoir à quel diplôme pourrait correspondre l'expérience acquise, le candidat peut :

Constitution du dossier : demande de recevabilité

La demande de validation des acquis de l'expérience (VAE) se fait en 2 étapes.

Le candidat doit d'abord introduire une demande de recevabilité par envoi recommandé auprès du ministère de l’Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse , VAE, 29 rue Aldringen, L-2926 Luxembourg.

Cette demande, qui doit préciser le certificat, le diplôme ou le brevet visé, est accompagnée d’un dossier constitué par le candidat où il se présente brièvement et indique notamment ses motivations et objectifs, son parcours de formation et son parcours professionnel (les activités extra-professionnelles en appui de la demande peuvent également être mentionnées), et décrit ses différents emplois et tâches occupés (fonctions, conditions de travail, organisation du travail, degré d'autonomie, etc.).

Le dossier comprend également :

  • des pièces officielles, telles que des certificats de travail, fiches de salaires, certificats d'affiliation à la sécurité sociale, prouvant les périodes d'apprentissage ;
  • des certificats délivrés par le président de l'association pour les activités bénévoles au sein d'associations ;
  • des déclarations sur l'honneur pour les activités privées ;
  • d'une copie de l'avis de débit. Pour introduire une demande de recevabilité, le candidat doit s'acquitter d'un droit de timbre de 25 euros par virement bancaire ou postal sur le compte postal de l'administration de l'Enregistrement et des Domaines : IBAN LU09 1111 7026 5281 0000, code BIC: CCPLLULL en indiquant les mentions suivantes : "droit de timbre, validation des acquis de l'expérience (règlement grand-ducal du 11 janvier 2010)" et, le cas échéant, ses nom et prénom.

La candidat reçoit une réponse à sa demande de recevabilité au plus tard 30 jours après l'avoir introduite. La décision positive quant à la recevabilité de la demande de validation des acquis de l'expérience reste valable pour 2 sessions de validation.

Exemple :

Vous remettez votre demande de recevabilité au cours du mois de janvier 2016. Dans le cas d’une réponse positive, vous pouvez remettre votre demande de validation sur le fond :

  • soit pour le 31 juillet 2016 (session octobre-novembre 2016) ;
  • soit pour le 28 février 2017 (session mai-juin 2017).
Processus de validation sur le fond

Si la demande est acceptée, un second dossier doit être complété avec une demande de validation sur le fond. Celle-ci est examinée par une commission de validation.

Pour le dossier de validation sur le fond, le candidat doit décrire de façon détaillée ses connaissances, aptitudes et compétences en rapport direct avec le diplôme demandé. Il doit également donner des exemples concrets des tâches réalisées. Les descriptions doivent être suffisamment détaillées.

La commission de validation analyse le dossier et procède, le cas échéant :

  • soit à un entretien avec le candidat ;
  • soit à une observation du candidat en situation reconstituée ou réelle.

Après délibération, la commission de validation décide :

  • soit d’attribuer le diplôme correspondant ;
  • soit d’attribuer une partie du diplôme en indiquant les compléments nécessaires à fournir. Le candidat dispose alors de 3 ans pour acquérir les compétences manquantes, par une formation ou un complément d'expérience.

La commission de validation se réunit 2 fois par an. L'autorité compétente transmet au candidat la décision au plus tard un mois après avoir été elle-même informée par la commission de validation.

Enseignement supérieur et universitaire

Formations au brevet de technicien supérieur (BTS)

L’accès aux formations qui mènent au brevet de technicien supérieur (BTS) est ouvert aux personnes qui peuvent se prévaloir d’une expérience et d’acquis professionnels. Peuvent donner lieu à validation, les acquis de l’expérience correspondant à l’exercice, continu ou non, pendant une durée cumulée d’au moins 3 ans, d’activités salariées, non salariées ou bénévoles. Ces acquis doivent justifier en tout ou partie des connaissances et aptitudes exigées pour l’obtention du brevet de technicien supérieur postulé. Des périodes de formation continue certifiées peuvent également donner lieu à validation.

La validation est prononcée par une commission ad hoc instaurée pour le programme de formation concernée dans le lycée organisateur de la formation ; cette commission se prononce sur l'étendue de la validation et, en cas de validation partielle, sur la nature des connaissances et aptitudes devant faire l'objet d'un contrôle complémentaire.

La validation produit les mêmes effets que le succès à l'épreuve ou aux épreuves de contrôle des connaissances et des aptitudes qu'elle remplace.

La demande de validation des acquis de l’expérience est introduite auprès du directeur du lycée qui organise la formation au BTS concernée.

Université du Luxembourg : diplômes universitaires

L’accès aux études de 1er, 2e et 3e niveaux à l’Université du Luxembourg est aussi ouvert aux personnes non-titulaires de diplômes d’études secondaires et universitaires, mais qui remplissent une des deux conditions suivantes :

  • soit avoir satisfait aux épreuves d’un examen spécial d’entrée organisé par l’Université ;
  • soit pouvoir se prévaloir d’une expérience et d’acquis professionnels.

Dans ce dernier cas, l’accès est subordonné à la présentation d’un dossier et à un entretien devant une commission ad hoc instaurée par le recteur à cet effet et composée de 3 enseignants-chercheurs de la faculté en question.

Toute personne qui a exercé pendant au moins 3 ans une activité professionnelle (salariée, non salariée ou bénévole) en rapport avec l’objet de sa demande, peut demander la validation des acquis de son expérience pour justifier tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l’obtention d’un diplôme ou titre délivré par l'Université du Luxembourg.

Pour la validation des acquis de l'expérience, ce jury comprend, outre les enseignants-chercheurs qui en constituent la majorité, des personnes compétentes pour apprécier la nature des acquis, notamment professionnels, dont la validation est sollicitée.

Le jury se prononce au vu d'un dossier constitué par le candidat, à l'issue d'un entretien avec ce dernier et, le cas échéant, d'une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée, lorsque cette procédure est prévue par l'autorité qui délivre la certification. Il se prononce également sur l'étendue de la validation et, en cas de validation partielle, sur la nature des connaissances et aptitudes devant faire l'objet d'un contrôle complémentaire.

La validation produit les mêmes effets que le succès à l'épreuve ou aux épreuves de contrôle des connaissances et des aptitudes qu'elle remplace.

Procédure à suivre :

  1. Consulter les offres de formation.
  2. Remplir sa demande d’admission sur le site d’Uni.lu. Dès la validation de sa demande d’admission en ligne, une page s’affichera à l’écran, indiquant les documents à joindre pour constituer un dossier de candidature selon la formation préalablement choisie.
  3. Joindre tous les documents demandés ainsi qu’une lettre de motivation expliquant la situation du candidat. Tous les documents prouvant l’expérience sont demandés.
  4. Envoyer le dossier au Service des études et de la vie étudiante (SEVE). Il sera traité par le directeur d’études de la formation concernée. Si la demande a été acceptée, le candidat recevra une lettre d'admission à l’Université du Luxembourg.

Luxembourg Lifelong Learning Center (LLLC) : Formations en cours du soir

Les diplômes pouvant être obtenus par la validation des acquis sont ceux proposés dans les cours du soir du LLLC, la formation continue de la Chambre des salariés. Sont concernés les diplômes délivrés après la réussite de 6, voire de 7 modules, constituant un profil professionnel.

Pour que le dossier soit recevable, le candidat doit justifier d’une expérience professionnelle et/ou extra-professionnelle, en continu ou discontinu, d’au moins 3 ans pleins (666 jours). L’expérience acquise peut résulter d’une activité salariée, non salariée ou bénévole. Elle doit avoir un rapport direct avec le(s) diplôme(s) pour le(s)quel(s) la demande de validation est introduite.

Les diplômes obtenus par la validation des acquis ont la même valeur que ceux obtenus par la formation. Aucune annotation sur les diplômes ne mentionne leur mode d’obtention.

Constitution du dossier

L’intéressé remplit un formulaire intitulé "dossier de validation des acquis" auprès du LLLC. Ce dernier devra être complété minutieusement en annexant toutes les pièces justificatives nécessaires à la validation. Avant d’entamer le processus de validation, une autorisation est prononcée par le LLLC.

En cas d’acceptation du dossier par le LLLC, ce dernier est soumis pour évaluation à un jury, composé de professionnels et d’intervenants des cours du soir du LLLC. La décision du jury est souveraine.

Processus de validation

Le jury prend une décision en analysant l’expérience du candidat en rapport avec les connaissances et compétences visées par le diplôme. Le parcours scolaire et les formations continues suivies antérieurement sont également pris en compte.

Il est possible que le jury n’accorde qu’une partie du diplôme, soit un ou plusieurs certificats uniquement, pour lequel le candidat a postulé. Le candidat devra ainsi obtenir les certificats manquants par la voie classique, c’est-à-dire en suivant les cours de formation et / ou en réussissant les examens y relatifs. Le délai pour se soumettre aux examens en question est de 5 ans.

Entretien d’évaluation

Après avoir pris connaissance du dossier du candidat, le jury peut décider de le convoquer à un entretien d’évaluation. En cas de convocation par le jury, la présence du candidat à l’entretien d’évaluation est obligatoire, et fait partie intégrante du processus de validation. L’entretien est l’occasion pour l’intéressé de présenter son dossier avec des explications approfondies. En cas de doute, le jury peut décider de soumettre le candidat à une épreuve complémentaire (écrit, oral, mise en situation, etc.). En principe la durée de l’entretien d’évaluation est limitée à 30 minutes.

Organismes de contact

Ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse
18-20, montée de la Pétrusse
L-2327 - Luxembourg
Adresse Postale L-2926 Luxembourg
Grand Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 247-85912
E-mail vae@men.lu

Ecoles proposant un BTS
32, avenue de la gare
L-9233 - Diekirch
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 26 807 210/211
E-mail secretariatab@lcd.lu

Ecoles proposant un BTS
2, rue Gaston Thorn
L-8268 - Mamer
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 263140-1
Fax : (+352) 263140-200
E-mail secretariat-eleves@ljbm.lu

Ecoles proposant un BTS
20, rue Nicolas Hein
L-1721 - Luxembourg
Luxembourg
Tél. : (+352) 26 68 91 - 2007
Fax : (+352) 26 68 91 - 4006
E-mail administration@uell.lu

Ecoles proposant un BTS
19, rue Guillaume Schneider
L-2522 - Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : +(352) 46 76 16 1
Fax : (+352) 47 29 91
E-mail secretariat@ltam.lu

Ecoles proposant un BTS
106, avenue Pasteur
L-2309 - Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 47 38 11 - 1
Fax : (+352) 47 38 11 - 333
E-mail info@ltc.lu

Ecoles proposant un BTS
rue Marguerite de Brabant
L-1254 - Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 26 04 51 00
Fax : (+352) 26 04 51 05
E-mail secretariat@ltecg.lu

Ecoles proposant un BTS
32, rue Henri Koch
L-4354 - Esch-sur-Alzette
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 55 95 45 - 204
Fax : (+352) 55 95 45 - 200
E-mail secretariat@lte.lu

Ecoles proposant un BTS
71, avenue Salentiny
L-9080 - Ettelbruck
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 81 92 01 1
E-mail bts@ltett.lu

Ecoles proposant un BTS
119, rue du cimetière
L-1338 - Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 40 39 45 1
E-mail secretariat@ltb.lu

Ecoles proposant un BTS
27, rue Barblé
L-1210 - Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 4411-3736/46
Fax : (+352) 4411-6736
E-mail secretariat.siege@ltps.lu

Université du Luxembourg
2, avenue de l'Université
L-4365 - Esch-sur-Alzette
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 46 66 44 1

Université du Luxembourg
6, rue Richard Coudenhove-Kalergi
L-1359 - Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 46 66 44 5000

Université du Luxembourg
162A, avenue de la Faïencerie
L-1511 - Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 46 66 44 6000

Université du Luxembourg
2, avenue de l'Université
Campus Belval - Maison du Savoir, 5e étage
L-4365 - Esch-sur-Alzette
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 46 66 44 - 5110
Fax : (+352) 46 66 44 - 35110
E-mail seve.infos@uni.lu

Heures d'ouverture
du lundi au vendredi de 13h30 à 16h00 (fermé les matins)