FAQ

Famille

Dernière mise à jour de cette page le 15-05-2013

Je suis enceinte et en congé prénatal. Le risque d'un accouchement prématuré est grand. Quand devrais-je reprendre le travail ?

Le congé de maternité se compose d’un congé prénatal de 8 semaines et d’un congé postnatal d'en principe 8 semaines. La durée du congé postnatal est portée à 12 semaines en cas d’accouchement prématuré (accouchement avant l’achèvement de la 37e semaine), en cas d’accouchement multiple ou en cas d’allaitement de l’enfant par la mère.

Si l’accouchement a lieu avant la date présumée, la partie du congé prénatal non prise est ajoutée au congé postnatal sans que la durée totale du congé de maternité ne puisse excéder 20 semaines.

Pour plus de détails, se reporter au simulateur de calcul du congé de maternité sur le site de la Caisse Nationale de Santé (CNS).

Lien utile :

J’envisage d’aller présenter mon bébé à ma famille qui vit à l'étranger. Doit-il avoir un document de voyage à son nom ?

Oui, même votre bébé doit posséder son propre titre de voyage. Il lui faudra dès lors au moins une carte d'identité pour voyager au sein de l'UE, et en principe un passeport pour voyager en dehors de l'UE. Depuis l’instauration du passeport biométrique, votre enfant ne peut plus figurer sur votre passeport et doit en avoir un propre.

Les personnes de nationalité luxembourgeoise peuvent se procurer au choix un passeport (auprès du bureau de la population) ou une carte d’identité (auprès du service Demandes de carte d’identité du Centre des technologies de l'information de l'Etat (CTIE) ou de la commune de résidence). Les personnes non luxembourgeoises doivent s’adresser à leur ambassade ou consulat au Luxembourg.

Liens utiles :

Pourriez-vous m'envoyer un certificat de paiement des allocations familiales ?

Afin d’obtenir un certificat de paiement des allocations familiales, nous vous prions de remplir le formulaire en ligne suivant, qui vous permettra d'en passer commande auprès de l’autorité compétente, à savoir la Caisse pour l’avenir des enfants (CAE).

Une fois le formulaire en ligne dûment rempli, merci de cliquer sur le bouton "envoyer". Le certificat de paiement vous parviendra par voie postale dans les meilleurs délais.

Lien utile :

Je travaille au Luxembourg mais je vis en France. Ai-je droit au congé parental ?

Le congé parental est un congé spécial accordé en raison de la naissance ou de l’adoption d’un enfant tant qu’il n’a pas atteint l’âge de 5 ans.

Les frontaliers comme les résidents luxembourgeois qui travaillent au Grand-Duché peuvent solliciter un tel congé, à temps plein ou à temps partiel, dans la mesure où ils remplissent les conditions requises par la loi.

Lien utile :

J'ai conclu un partenariat à l'étranger. Est-il reconnu d'office au Luxembourg ?

Non. Si vous souhaitez officialiser votre relation au Luxembourg, il vous faut demander l’inscription de votre partenariat au répertoire civil détenu par le Parquet général luxembourgeois. Cette inscription permet d’assimiler votre partenariat au partenariat luxembourgeois. Vous et votre partenaire vous verrez appliquer les mêmes avantages que les partenaires ayant conclu un partenariat au Luxembourg (par exemple au niveau du droit du travail ou fiscal).

Lien utile :

Je reprends le travail sous peu mais je souhaiterais pouvoir continuer à allaiter mon bébé. Le droit du travail a-t-il prévu quelque chose pour les femmes dans mon cas ?

Le  Code du travail précise qu’à votre demande, vous avez droit à des pauses d’allaitement de :

  •   2x45 minutes pour un plein temps, qui se placent respectivement au début et à la fin de votre horaire journalier normal de travail. Si votre journée de travail n’est interrompue que par une pause d’une heure ou s’il vous est impossible d’allaiter votre enfant au voisinage du lieu de travail, les 2 périodes peuvent être ramenées à un seul temps d’allaitement d’au moins 90 minutes.  ;
  •   1x45 minutes pour un mi-temps.

Le temps d’allaitement est compté comme temps de travail et donne droit au salaire normal.

Certains employeurs demandent un certificat d'allaitement établi par le gynécologue à fournir à la reprise du travail puis un certificat mensuel d'un médecin attestant que la maman allaite toujours son enfant. Dans tous les cas, il sera toujours bon de prévenir son employeur avant la reprise du travail afin que celui-ci puisse éventuellement s'organiser.

Lien utile :