Inscrire un jeune dans le cycle moyen et supérieur de l’enseignement secondaire technique public

Dernière mise à jour de cette page le 08-06-2017

L’objectif du cycle moyen et supérieur de l’enseignement secondaire technique vise l’apprentissage d’un métier et la préparation aux études du cycle supérieur. Cet enseignement comporte dans certains cas un volet pratique dans une entreprise sous contrat d’apprentissage et la fréquentation de cours dans un lycée technique.

A la fin de la classe de 9e, l’élève est orienté en fonction de ses performances scolaires dans le cycle inférieur de l’enseignement secondaire technique (EST) vers une voie de formation technique ou professionnelle dans différents domaines : agricole, artisanal, commercial, hôtelier et touristique, industriel, ménager, paramédical et social.

La scolarisation est obligatoire jusqu’à 16 ans. L’élève qui a atteint l’âge de 15 ans et qui peut entrer en apprentissage satisfait à l’obligation scolaire en fréquentant les cours professionnels concomitants (formation pratique chez le patron combinée à une formation théorique au lycée).

Le cycle moyen et supérieur de l’EST comprend 3 régimes distincts et s’étend sur un nombre d’années différent en fonction de l’orientation (entre 2 et 5 ans) :

  • le régime technique (10e-13e, 14e pour les professions de santé et les professions sociales), sanctionné par un diplôme de fin d’études techniques ;
  • le régime de la formation de technicien (10e-13e), menant au diplôme de technicien ;
  • le régime professionnel (10e-12e), sanctionné par le DAP (diplôme d’aptitude professionnelle), le CCP (certificat de capacité professionnelle).

Personnes concernées

  • Régime technique de l’EST : pour les élèves qui, après la classe 9e théorique, souhaitent acquérir une formation technique, théorique et pratique poussée.
  • Régime de technicien de l’EST : pour les élèves qui, après la classe 9e théorique ou polyvalente, souhaitent acquérir une formation professionnelle à la fois théorique et pratique.
  • Régime professionnel de l’EST : pour les élèves qui, après une classe de 9e (pratique le plus souvent) et au cours d’une formation de 2 à 3 ans, cherchent un accès direct à la qualification professionnelle.

Conditions préalables

  • Pour accéder au régime technique, l’élève doit avoir réussi une 9e théorique, suivant l’avis favorable du conseil d’orientation. Il devra en outre répondre, selon les divisions choisies, à certaines conditions d’admission spécifiques à la division choisie, notamment au niveau de la moyenne des notes annuelles obtenues.
  • Pour accéder au régime de technicien, l’élève doit avoir réussi une 9e théorique ou polyvalente, suivant l’avis favorable du conseil d’orientation. Peut également être admis en classe de 12e de la formation de technicien l’élève détenteur d’un CATP ou d'un DAP appartenant à la même famille de métiers. L’élève devra en outre répondre, selon les divisions choisies, à certaines conditions d’admission spécifiques à la division choisie, notamment au niveau de la moyenne des notes annuelles obtenues.
  • Pour accéder à un apprentissage en vue du diplôme d’aptitude professionnelle (DAP) (régime professionnel - formation professionnelle initiale), l’élève doit avoir réussi une 9e (théorique, polyvalente ou pratique), alors que la condition d’admission au certificat de capacité professionnelle (CCP) (régime professionnel - formation professionnelle de base) n’implique qu’une scolarité obligatoire terminée.

Modalités pratiques

Modalités d’inscription en classe de 10e

A la fin de la 9e théorique, polyvalente ou pratique, l’élève décide, sur base de l’avis d’orientation, quelle formation il va suivre pour le cycle d’études suivant. L’inscription n’est pas automatique : l’élève doit procéder lui-même à son inscription pour l’année de 10e (début du cycle moyen), par exemple lors des journées d’inscription qui ont lieu vers mi-juillet.

En remettant son dossier, l’élève doit fournir les documents suivants :

  • une fiche d’inscription qu’il recevra au secrétariat du lycée choisi ;
  • les bulletins de 9e ;
  • l’avis d’orientation ;
  • un extrait de l’acte de naissance (à demander auprès de l’administration communale).
Même si l’élève reste dans son lycée d’origine, il est impératif que l’élève s’inscrive, afin d’être sûr qu’une place lui sera réservée.

Afin de savoir exactement dans quel lycée la formation choisie est proposée, il est utile :

  • de contacter le lycée pour prendre connaissance des divisions proposées ;
  • de se renseigner auprès du Service psycho-social et d'accompagnement scolaires (SPAS) de son lycée.

Si l’élève a pris la décision de suivre une formation professionnelle sous contrat d’apprentissage, il doit s’adresser au Service de l’orientation professionnelle de l’Administration de l’emploi (ADEM). Il devra conclure un contrat d’apprentissage avec l’entreprise ou le maître-artisan et s’inscrire également aux cours complémentaires dans un lycée technique.

Spécificités des 3 régimes de l’EST

Régime technique


Le régime technique est sanctionné par le diplôme de fin d’études secondaires techniques.

Il est composé de 3 divisions :

  • administrative et commerciale ;
  • technique générale ;
  • professions sociales et de santé.

Il comprend 4 ou 5 ans de formation (classes de 10e et 11e du cycle moyen et classes de 12e et 13e, voire 14e du cycle supérieur pour les professions sociales et de santé). Il donne accès aux études supérieures et universitaires.

Régime de la formation de technicien

Le régime de la formation de technicien est sanctionné par le diplôme de technicien.

Il est composé des divisions suivantes :

  • administrative et commerciale ;
  • agricole ;
  • artistique ;
  • chimique ;
  • électrotechnique ;
  • génie civil ;
  • hôtelière et touristique ;
  • informatique ;
  • mécanique ;
  • professions de santé et professions sociales ;
  • équipement du bâtiment.

Il s’étend sur les classes de 10e et 11e du cycle moyen et sur les classes de 12e et 13e du cycle supérieur. Ce régime prépare principalement à la vie active. Des études supérieures techniques dans la spécialité choisie sont possibles.

Régime professionnel

Diplômes du régime professionnel

Dans le régime professionnel, la fin de la classe de 12e ou les 3 années d’apprentissage peuvent être sanctionnées par les certificats suivants :

  • le DAP (diplôme d’aptitude professionnelle) est délivré après le formation professionnelle initiale. Les titulaires de ce certificat peuvent poursuivre leur formation en vue d’obtenir le brevet de maîtrise permettant de s’établir comme maître-artisan ;
  • le CCP (certificat de capacité professionnelle) est délivré après la formation professionnelle de base, qui offre un programme plus allégé qu’au niveau DAP, surtout au niveau de la formation théorique. Il permet soit l'intégration au marché de l'emploi, soit le passage vers la formation professionnelle initiale.

Les cours dans le régime professionnel sont dispensés sous forme de modules.

Modalités d’inscription pour l’apprentissage chez un employeur

Vers le début de l’année scolaire qui précède l’entrée en apprentissage, l’élève doit s’adresser au Service d’orientation professionnelle de l’Agence pour le développement de l’emploi (ADEM).

Ce service de l’ADEM et plus particulièrement le Beruffsinformatiouns-Zentrum (BIZ) fournira à l’élève toutes les informations nécessaires : places libres, conditions d’apprentissage, situation sur le marché de l’emploi, etc. Si l’élève n’a pas encore décidé quelle profession apprendre, il peut également s’adresser à un conseiller d’orientation de l’ADEM en vue d’un entretien.

Généralement, le Service d’orientation professionnelle lui fournit une liste d’entreprises ou de maîtres-artisans à la recherche d’un apprenti. L’élève prend alors rendez-vous lui-même chez un de ces patrons-formateurs. En cas d’accord, il retourne à l’ADEM qui lui remet les documents relatifs au contrat d’apprentissage avec son futur formateur. L’élève doit également s’inscrire aux cours concomitants d’un lycée technique.

Les contrats d’apprentissage doivent être conclus avant le 1er avril ou plus généralement le 1er octobre (dates de dernier délai pour commencer l’apprentissage).

Périodes importantes lors de la recherche d'un apprentissage

Début de l’année scolaire avant l’apprentissage

Consultation du Service d’orientation professionnelle de l’ADEM

Fin de l’année scolaire (mi-juillet)

Présentation au Service d’orientation professionnelle des documents nécessaires afin de recevoir une carte d’assignation pour l’entreprise formatrice ainsi qu’une attestation pour le lycée technique

Mi-septembre

Début des cours en alternance

1er octobre

Dernier délai pour commencer l’apprentissage

Organismes de contact

Ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse
29, rue Aldringen
L-1118 - Luxembourg
Adresse Postale L-2926 Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 247-85129
Fax : (+352) 247-85130
E-mail info@men.lu

Ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse
29, rue Aldringen
Luxembourg
Adresse Postale L-2926 Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 247 - 85239
Fax : (+352) 47 41 16
E-mail info@men.lu

Agence pour le développement de l'emploi
(Maison de l'Orientation) 58, boulevard Grande-Duchesse Charlotte, Place de l’Etoile / Stäreplaz
Maison de l'orientation
L-1330 - Luxembourg
Adresse Postale B.P. 19 L-2010 Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 247-854 80
Fax : (+ 352) 40 61 39
E-mail maison.orientation@men.lu

Heures d'ouverture
Du lundi au vendredi, de 8h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00
58, boulevard Grande-Duchesse Charlotte
L-1330 - Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
Tél. : (+352) 2477-5910
Fax : (+352) 454544
E-mail info@cpas.public.lu