Le marché intérieur au sein de l'Union européenne

Le marché intérieur est l’espace sans frontières intérieures qui s’étend sur le territoire des 28 Etats membres qui composent l’Union européenne (UE) et dans lequel il est possible de profiter/ de bénéficier de 4 libertés fondamentales :

  • la libre circulation des marchandises ;
  • la libre circulation des services ;
  • la libre circulation des capitaux ;
  • la libre circulation des citoyens.

Le marché intérieur constitue le plus grand marché au monde en comptant pas moins de 502 millions de consommateurs. 

La mise en place du marché intérieur a été réalisée par étapes :

  • l’union douanière, avec la disparition des droits de douanes pour les échanges intra-communautaires effective dès le 1er juillet 1968 ;
  • l’Acte unique européen, adopté en 1986, qui a fixé au 1er janvier 1993, l’achèvement du marché intérieur ;
  • le traité de Maastricht en 1992 qui a ouvert la voie à l’adoption de l’euro comme monnaie unique (par 18 des 28 États membres de l’UE actuellement).

Pour faire fonctionner ces quatre libertés fondamentales, l’UE a créé de nouvelles règles (protection des consommateurs, reconnaissance des qualifications professionnelles, détachement des travailleurs, etc.) visant à harmoniser les règles nationales des
Etats membres sur base des principes de non-discrimination et de la reconnaissance mutuelle.

Pour assurer aux entreprises un espace équitable et offrir aux consommateurs un plus vaste choix à de meilleurs prix, des règles en matière de concurrence ont été mises en place par l’UE.

Le marché intérieur a permis de donner un dynamisme considérable aux échanges intracommunautaires qui représentent plus des deux tiers du commerce extérieur luxembourgeois.