Citoyenneté

Disparition des prénoms usuels au profit des prénoms officiels

Dernière mise à jour de cette page le 11-02-2014

Plusieurs milliers de personnes ont subi entre 1940 et 1945 une germanisation de leur prénom.

L’introduction du nouveau registre national des personnes physiques, telle que prévue par la loi du 19 juin 2013, s’accompagne de la disparition des prénoms usuels au profit des prénoms officiels inscrits à l’acte de naissance. Ceci pose problème, puisqu'à l’avenir, seuls les prénoms officiels figureront sur les documents de voyage, pièces d’identité, permis de conduire et autres documents administratifs délivrés aux citoyens.

Le ministre de la Justice, Félix Braz, et le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Dan Kersch, ont présenté ce 11 février, lors d'une conférence de presse, les modalités élaborées par le gouvernement afin de permettre aux personnes concernées de pouvoir changer, sans frais, leur prénom à consonance allemande en un prénom à consonance française.